COMMENT RÉUSSIR SES BONNES RÉSOLUTIONS

COMMENT RÉUSSIR SES BONNES RÉSOLUTIONS

Ah ! Les bonnes résolutions ! Comment les tenir les réussir.
Une envie de changement nous pousse à de nouvelles résolutions. Super motivés nous nous lançons à l’assaut comme si nous partions en croisière en essayant de franchir les premières vagues ardemment. Nous affrontons les flots sans mesure en affaiblissant avec le temps notre vaillance de départ et nous abandonnons avant d’atteindre la zone confortable du changement.

De retour sur la plage, il y fait beau et chaud dans cette zone de confort !
Mais le voyage n’aura pas lieu. C’est très frustrant et décevant ! Cela peut générer une désillusion laissant place quelquefois au mal-être et ses effets délétères. Alors comment faire pour sortir de notre zone de confort et aborder le changement plus aisément ?

Une solution facile ! Laisser le temps au temps par la force des choses puisqu’il paraitrait qu’on ne change que quand ne pas changer serai douloureux !
Ou une autre issue se contraindre ! Ce faire violence ! Cela passerait par la douleur perpétrant l’écho d’une expression courante. « Il faut souffrir pour réussir ». Quel beau programme ! Super motivant !

Alors y à t-il une solution ?

Des citations nous enseignent. « Cela ne sert à rien de monter rapidement à une échelle si elle n’est pas placée sur le bon mur ».
« Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie. Sénèque ». « Je n’ai jamais couru 1000 miles. Je n’aurai jamais pu faire une chose pareille. J’ai couru 1000 fois un mile. Stu Mittleman ».

En nous appuyant sur ces préceptes nous pouvons aborder les choses comme pour gravir une montagne.

Si le but à atteindre est le sommet il semble assuré que gagner la cime apporte une réelle satisfaction. Encore faut-il se garantir le succès du retour pour un grand accomplissement !
Et cela nécessite de ménager sa monture afin de bien redescendre.
Cela requiert de gagner nos petites victoires égrainées en chemin pour accéder à la cime ! Ce sont nos réussites personnelles comme, le courage devant l’effort, la persévérance, la progression adaptée, le respect de son intégrité, la recherche du plaisir, l’humilité etc.

La voie nous conduisant à la cime de nos bonnes résolutions emprunte notre propre chemin sans écouter les agitations qui conseillent nos décisions… L’influence médiatique et sociale, l’illusion de la perfection, la peur du regard et du jugement des autres, la culpabilité, la honte, nos croyances limitantes, la crainte et la frustration de ne pas être nous-mêmes etc.

De très nombreux facteurs peuvent mener à l’abandon de notre bonne résolution.
Et comme il n’y à pas de recette magique ! Je vous propose de développer une première piste pouvant nous aider à favoriser le changement avec plus de succès…

Pour éviter l’écueil de l’abandon, et avant de nous lancer, en croyant bien faire, tête baissée dans la transformation comme dans une aventure hasardeuse, une première idée serait de vérifier la cohérence de notre résolution.

Cela nous permet de déterminer une résolution qui nous est réellement personnelle intégrant nos valeurs, notre authenticité et agrémentée de notre profonde conviction.
Nous n’avons pas toujours conscience de ce point essentiel à prendre en considération pour nous garantir d’emprunter la bonne voie ce qui constitue fréquemment une des causes de l’échec. Allégé de ce risque le chemin qui s’ouvre devant nous s’en trouve plus assuré.

Ensuite et surtout, pour bien démarrer, sachant que le temps ne respecte pas toujours ce qui se fait sans lui, il est précieux d’entamer le chemin du changement en conciliant la technique des tout petits pas en se hâtant lentement avec de la progressivité ajustée à notre rythme et avec la recherche de plaisir procuré pour composer les meilleures conditions de triompher.

Alors comment réussir nos bonnes résolutions ?

Albert Einstein nous dit : –« Des moyens parfaits et des buts confus semblent être notre plus grand problème ».

Comment éviter les buts confus et vérifier la cohérence de nos bonnes résolutions ?

Voici un petit questionnement qui peut nous aider à mettre en place des résolutions réellement personnelles et plutôt motivantes.
Je vous invite à vous poser ses simples interrogations en face de chaque résolution que vous voulez adopter. Vous pouvez le réaliser tranquillement à votre cadence dans une réflexion la plus sincère envers vous-mêmes et en revenant dessus pour que les réponses vous soient les plus justes possibles. Cette manœuvre fait déjà parti du chemin pour atteindre votre montagne.

Vous remarquerez que les questions nous suggèrent d’identifier les raisons nous poussant au changement afin dans déceler le mieux possible l’instigateur. Cet exercice peut révéler des belles surprises pointant du doigt nos sources de motivations en dévoilant tous les acteurs d’influence. Cela permet souvent d’éviter les voies sans issues en clarifiant ce qui est réellement important pour nous-mêmes afin de choisir sereinement nos bonnes résolutions. Celles qui nous appartiennent vraiment et qui font sens pour nous.

Voici le petit modèle que je vous propose. Il s’agit d’un développement de base que vous pourrez adapter et agrémenter à votre convenance.

Quel est l’objectif souhaité ?
Quelles sont les raisons qui me motivent à atteindre ce but ?
Est-ce vital pour moi ?
Qui je m’imagine être avec cette bonne résolution ?
Qui je m’imagine être sans cette bonne résolution ?
Qui décide de cet objectif ? Cela m’appartient-il ?
Qu’est ce que cela m’apporteras d’atteindre cet objectif ?
En quoi est-ce important pour moi ?
Si je ne réalise pas ce but que se passera-t-il ?
Qu’est ce que je peux mettre en place pour échouer dans ma résolution ?
J’imagine que j’ai réussi, que j’ai atteins mon but, qu’est ce que cela me permettras de réaliser ?

Ma résolution m’appartient-elle, m’est-elle personnelle ?
Est-elle réalisable, cohérente, concrète ?
Est-elle positive pour moi ?

Génère-t-elle du plaisir pour moi ?
Concilie-t-elle mon rythme de vie ?
Est-t-elle à ma mesure ?
Est-t-elle Adaptable, modulable ?

Se réalise-t-elle de façon naturelle avec authenticité ?
Est-t-elle axée et ancrée à mon bien-être ?

Puis-je débuter dans ma bonne résolution par de très petites actions « la technique des petits pas »
Puis-je m’engager dans ma bonne résolution en ignorant les critiques, les jugements et avis négatifs.
Puis-je m’engager dans ma bonne résolution en m’accordant de la gratitude envers moi-même et me faire plaisir.
Puis-je renforcer ma motivation en me posant régulièrement cette question : Quelle est la plus petite action possible que j’ai envie d’effectuer qui me mène dans la direction de mon objectif ?

En parcourant ce modèle posément à votre manière prenez le temps de laisser venir les réponses celles qui vous sont les plus authentiques. Au cours du processus il est possible que d’autres interrogations s’invitent naturellement comme pour éveiller la conscience. Profitez de ce moment privilégié avec vous-même pour découvrir vos propres solutions et ressources. Ne retenez-que ce qui vous conviens et vous est agréable.

Voilà ! Je vous souhaite de réussir toutes vos bonnes résolutions